Comment défiscaliser grâce à l’investissement immobilier ?

Bon nombre de méthodes existent pour réduire vos charges fiscales. Parmi elles, il y a les dispositifs de défiscalisation pour les investissements immobiliers. Les avantages et les conditions d’éligibilité dépendent de plusieurs critères comme la nature du bien, s’il est neuf ou ancien.

Défiscaliser avec la loi Pinel

Le dispositif Pinel a été mis en place le 1er septembre 2014 et a été reconduit une fois pour être valable jusqu’en fin 2021. C’est un dispositif relatif à l’investissement locatif. Il promet une réduction d’impôt de 12, 18 et 21% contre la mise en location de votre bien pendant 6, 9 et 12 ans. Mais, il y a quelques conditions à respecter. Vous devez investir dans un bien neuf qui se trouve dans une zone dite tendue, là où la demande excède largement l’offre. Ensuite, il y a des plafonds à respecter. La valeur du bien ne doit pas dépasser les 300 000 euros et le prix est limité à 5 500 euros par mètre carré. Découvrez les programmes immobiliers neufs à Nantes pour bénéficier de la loi Pinel dans cette ville attractive. Notez qu’il y a également des plafonds à respecter quant aux loyers et aux ressources des locataires.

Défiscaliser avec la location meublée

Vous pouvez également investir en LMP et LMNP ou Location meublée professionnelle ou non professionnelle. La location meublée est intéressante du fait qu’elle a un taux d’occupation importante. Il n’est pas difficile de trouver des locataires pour les résidences de services surtout si vous collaborez avec un promoteur immobilier. Il s’agit, entre autres, des résidences étudiantes, des résidences de tourisme, des résidences pour personnes âgées et des résidences médicalisées. La condition est que vous déléguez la gestion de votre bien à un exploitant en signant un bail commercial. Ces deux statuts vous permettent de récupérer la TVA qui s’élève à 20% du prix d’acquisition du  bien. Mais, pour être exonéré de la totalité de la TVA, il faut garder le bien pendant 20 ans. Ensuite, ils offrent une déduction fiscale jusqu’à 100%.

Défiscaliser avec le déficit foncier

Le déficit foncier n’est pas un dispositif fiscal à proprement dit. Cependant, il permet de déduire les diverses charges liées à la location ou à la remise en état de votre bien de vos revenus fonciers et de vos revenus globaux. Quand vos charges dépassent vos revenus, vous pouvez déduire ce déficit de vos revenus fonciers. S’il y a encore une différence, vous pouvez les déduire de vos revenus globaux avec un plafond de 10 700 euros. Le déficit foncier est alors intéressant surtout si vous avez des revenus fonciers importants. S’il s’agit d’une location, vous devez vous engager à louer votre bien pendant 3 ans.

La loi Pinel relancera-t-elle la construction de logements neufs ?
Quelle loi de défiscalisation immobilière est faite pour vous ?