Défiscalisation immobilière : les pièges à éviter

Nombreux sont les pièges de défiscalisation immobilière à éviter. On va en discuter à chaque étape.

Faire une étude de bien immobilier

Avant de réaliser un placement dans un produit de défiscalisation immobilière, il est impératif de bien se renseigner sur le marché immobilier de la zone où se situe le bien, afin de ne pas payer en plus. Il est également nécessaire de prendre le temps de se renseigner sur l’environnement : commerces, écoles, proximité des transports. Ces critères seront importants pour les futurs locataires. Dans le cas où vous repérez des pièges, il est préférable de se déplacer pour que vous puissiez évaluer vous-même ces critères en visitant le logement, s’il est achevé, et le quartier à diverses heures de la journée pour bien évaluer l’ambiance générale. Il ne suffit pas d’acheter un bien et de laisser faire. Une acquisition immobilière demande un investissement personnel en plus de l’investissement financier.

Ne pas oublier que c’est par rapport à un investissement immobilier

L’augmentation des charges fiscales provoque la tentation des contribuables à opter pour la défiscalisation par l’investissement immobilier. Or, dans cette obsession de défiscalisation, on oublie toujours qu’il s’agit d’abord d’une opération d’investissement immobilier qui nécessite, une attention très particulière sur la convenance de l’acquisition projetée. En effet, si on se focalise trop sur la défiscalisation, nombreux sont pris au piège par des sociétés de courtage ou de conseil en fiscalité peu scrupuleuses, a être conduit à des opérations non rentables. Par conséquent, avant de s’engager, il est nécessaire de bien examiner plusieurs facteurs à la rentabilité locative.

Les belles promesses

Dès que vous vous confrontez aux spécialistes du monde financier, vous devez bien réfléchir à deux fois avant de signer quoi que ce soit. Car les pièges sont nombreux. L’autre piège des plus fréquents, ce sont les belles promesses sur un lotissement que vous ne verrez peut être jamais, situées dans un endroit plus que parfaite ou un endroit de rêve, dans lequel les locataires vont se précipiter. Avant de signer, prenez le temps d’analyser le marché de l’emploi en vous déplaçant sur la place, vérifiez la proximité des commodités, des écoles, des administrations et des centres commerciaux. Posez-vous la question : est-ce que je serai habitué à m’installer à cet endroit ? Car les assurances sont souvent limitées dans le temps, et ne pourront jamais prendre en charge 20 années de logement vide. N’hésitez pas alors à négocier les prix, et à descendre très bas pour en faire des économies.

La loi Pinel relancera-t-elle la construction de logements neufs ?
Quelle loi de défiscalisation immobilière est faite pour vous ?