L’assurance-vie : pourquoi il faut la garder au moins 8 ans ?

De nombreuses personnes pensent que l’assurance-vie est bloquée à 8 ans. Or cette information est totalement fausse. Ce produit propose aux assurés des retraits et versements libres. Pourtant, le conseiller bancaire pose systématiquement une mystérieuse question aux personnes qui souscrivent une assurance-vie : avez-vous songé à prendre date ? Découvrons dans cet article l’intérêt de garder au moins 8 ans une assurance-vie.

Que se passe-t-il passé le cap des huit ans en assurance-vie

Les assurés qui parviennent à conserver leur assurance-vie jusqu’à 8 ans profitent d’une fiscalité très avantageuse au moment de retirer l’épargne contenue dans leur contrat d’assurance. Cette défiscalisation incite les nombres assurés à « prendre date » au moment de la souscription du contrat. Cette défiscalisation permet aussi de mieux comprendre la popularité d’un tel compte. En optant pour cette assurance-vie bloquée, les assurés peuvent toutefois effectuer des retraits avant le 8e anniversaire du contrat.

En effet, le délai de 8 ans représente en réalité un cap fiscal. Le souscripteur peut à tout moment clôturer le contrat ou procéder au retrait avant le fameux délai. L’ancienneté d’un contrat joue sur le niveau d’imposition. Ainsi, les plus-values obtenues par le contrat d’assurance sont soumises à l’impôt sur le revenu qui est prélevé uniquement au moment d’effectuer un rachat. La fiscalité est plus ou moins intéressante lorsque l’on effectue le retrait avant ou passé le 8e anniversaire du contrat.

Bénéficier de l’abattement une fois les 8 ans de détention atteint

L’imposition des gains effectuée sur une assurance-vie date du prélèvement forfaitaire unique ou de la flat tax. Cette imposition sur le revenu atteint au maximum 12,8 %. Elle s’applique sur chaque retrait réalisé sur l’assurance vie avant le 8e anniversaire du contrat. Au-delà de ce délai, la fiscalité est très avantageuse. Les retraits effectués passé ce cap bénéficient d’un abattement annuel de 4600 € ou 9200 € pour un couple. L’abattement se fait au moment des rachats effectués sur les gains.

Adapter son placement à de nouveaux objectifs

Souscrire à une assurance-vie présente une gestion souple. Des modèles de contrats d’assurance-vie surnommée ancienne ont été abandonnés par plusieurs compagnies d’assurances. La raison est que ces supports restreints ne sont pas conformes aux attentes des épargnants. Ainsi, les titulaires de contrats d’assurance-vie ancienne ont intérêt à clôturer leur assurance afin d’en ouvrir une nouvelle.

Ces contrats modernes bénéficient de conseils, performances et options adéquates. Selon la formule choisie, les souscripteurs pourront bénéficier de différentes fonctionnalités comme les versements programmés ou complémentaires, l’arbitrage, le rachat programmé ou partiel. Ainsi, les assureurs garantissent une gestion souple et efficace du contrat.

Acquérir des parts dans une PME, une aide aux entreprises défiscalisée
Investir dans l’innovation avec les FIP et les FCPI